Judo les clayes sous bois-judo traditionnel -jujitsu-arts martiaux-78340-les clayes sous bois

Amicale des Loisirs Martiaux Judo Les Clayes sous Bois

"Histoire d'un accouchement dans la douleur"


Tout commença après le départ en Juin 2011 de notre Sensei en Judo ­ Jujitsu, Denis LEFLOCH qui exerçant sa passion au Clayes sous ­bois pendant de nombreuses années, décida de retourner en Bretagne afin de s’y ressourcer,
Le besoin vital de retrouver ses racines, sa terre d’origine ; 
Ce dernier nous enseigna la voie de la non­-opposition, ne souhaitant pas lui ­même suivre l’évolution uniquement sportive des arts martiaux modernes, avec cet état d’esprit particulier où les formes de corps importent plus que la force des bras.
 
Denis nous fit découvrir après quelques années de pratique le CIJAM, d’une part suite au 1er Dan réussit par le Club des cinq, ses 1er élèves « Alain, Amori, Anne, Bernard, Pascal » avec au programme des Katas telles les 12 attaques, le Goshin-­jitsu issus de cette méthodologie d’apprentissage ne correspondant pas aux normes ; Et d’autre part, nous sentant près à accéder à une sorte de trésor caché qu’il gardait précieusement car la fédération dans laquelle nous évoluions, observait en silence, prête à intervenir à la moindre prononciation ou évocation sur les tatamis de cette voie incomprise à l’époque , sujet hautement volcanique et tabou.

Après une année passée , nous décidâmes de prendre notre destin en main et de trouver les arguments nécessaires auprès de la Mairie de Villepreux pour faire valoir notre droit à défendre le chemin dont notre professeur avait ouvert la voie. 

L’A.L.M (Loi 1901) naquit juridiquement le 17 Janvier 2012 et ouvrit ses portes en Septembre de la même année grâce aux caractères combatifs, obstinés de quelques hommes et femmes de bonne volonté issus de la même tribu martiale.
 Car, fort de notre expérience, en juin de cette même année, après avoir franchi les barrières administratives pour la reconnaissance de nos statuts, non sans avoir subi des pressions externes d’acteurs ayants peur de la concurrence, ces derniers ne comprenant en rien notre démarche non lucrative et d’une pratique en toute autonomie; La Mairie des Clayes sous­ bois accéda enfin à notre requête d’exister, de partager nos connaissances résultant de la recherche d’expression de la voie de la souplesse, et de l’ouverture à d’autres disciplines issues des Arts martiaux. 

Une autre bataille fut gagnée, lorsqu’après un an de débat, le portrait de Me Igor Correa, fut accroché par la Mairie dans l’enceinte de notre Dojo, à côté du portrait de Me. Jigaro Kano,;

Au fur et à mesure des années, nous avons mis en place d’autres séances tel que « l’A.C.M » dont le but est d’assouplir la carapace corporelle dans le respect de l’anatomie et de la physiologie du corps ; 
Et le Bien-être pour ceux qui ne pratiquent pas les Arts Martiaux, mais veulent s’épanouir dans une pratique souple, adaptée, avec comme seul objectif se faire plaisir et progresser aux rythmes de ses propres capacités. 

Actuellement, les séances sont animées bénévolement à tour de rôle par un des membres issus du Club des cinq qui fait figure d’autorité et de référent, par un professeur ou  assistant  diplômé de notre association.

 Cela nous a permis d’établir un accès favorable à tous, afin que le cout de la pratique ne soit plus un handicap, un frein pour ceux qui veulent évoluer et se découvrir une passion sur les tatamis Clétiens. 

A ce jour, notre association ouverte depuis  9 ans à réussit à acquérir ses titres de noblesses notamment grâce à l’organisation de stages, des Vœux du Cijam, mais aussi, de par le sérieux de ses adhérents à respecter nos règles issues du Bushido.

Et bien sûr, par les rencontres merveilleuses qui nous ont permis de découvrir d’autres pratiquants du Cijam, devenu de véritables Amis et qui nous permettent d’évoluer dans notre pratique à chaque rencontre. 

Nous ne serions pas là sans cette histoire, ce chemin de vie, ces coups de pouces au moment où nous en avions le plus besoin et sans ces Maitres tel Christian Demarre, Roland Cochet, Didier Veillet … et bien sûr Denis Lefloch notre Senseï, qui nous ont guidé et sont aujourd’hui une source intarissable d’inspiration pour les futurs générations. 

UN SEUL CODE : ENTRAIDE MUTUELLE ET PROSPERITE POUR TOUS